Search
  • SFPJ

[Communiqué] Disparition de Catherine Colliot-Thélène

La SFPJ a appris avec une grande émotion et une immense tristesse la disparition de Catherine Colliot-Thélène, professeur émérite à l'Université de Rennes I.


Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses, elle fut reçue à l’agrégation en 1973, puis elle obtint son doctorat en 1987 à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. De 1999 à 2004, elle fut directrice du Centre Marc Bloch à Berlin, puis chercheuse invitée au Hamburger Institut für Sozialforschung, à Hambourg en 2008.


Elle était une spécialiste incontestée de l'œuvre et la pensée de Max Weber auquel elle a consacré quatre ouvrages. C'était aussi l'une des plus importante philosophes politiques françaises de sa génération, un champ qu'elle a marqué de son empreinte, tout comme celui de l'épistémologie des sciences humaines. Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, elle avait fait paraître récemment La Démocratie sans demos (PUF, 2011), Peuples et populisme (avec F. Guénard, PUF, 2014) et, en février dernier, Le Commun de la liberté qui, à la faveur d'un retour hétérodoxe à Kant, réconcilie l'ambition émancipatrice de la pensée critique et les valeurs du libéralisme juridico-politique.


Catherine Colliot-Thélène était une compagne de route de la SFPJ. Elle nous avait fait l'honneur de donner une conférence plénière lors de nos premières Rencontres, qui se sont tenues à Nice en septembre 2021. Nous présentons à sa famille, à ses proches et à ses amis nos plus sincères condoléances.


Le Bureau de la SFPJ


57 views0 comments

Recent Posts

See All

Le Centre de philosophie juridique et politique de Cergy Paris Université, en collaboration avec la SFPJ, organise le 29 juin prochain un colloque intitulé Lectures contemporaines de Hans Kelsen. Plus

Le jury de l'édition 2022 du Prix de la SFPJ, qui récompense un article rédigé par un jeune chercheur, a décidé d'attribuer le prix à M. Romain Geniez, doctorant à l'Université Paris Nanterre. Son art